Restauration de deux œuvres à Mouthiers-le-Vieillard

À l’initiative de la commune et du Comité de sauvegarde de Mouthiers-le-Vieillard, présidé par Jean-Philippe Caël, par ailleurs président de l’Association de sauvegarde du patrimoine, deux œuvres d’art conservées à l’église Notre-Dame de Mouthiers-le-Vieillard font l’objet d’une restauration.

Restauration du calvaire de Mouthiers-le-Viellard

Il s'agit d'abord d'une statue en bois polychrome du XIIIe siècle figurant la Vierge en Majesté. Elle montrait quelques dégâts : petites fentes radiales, un peu de bois carbonisé, rajout d'éléments de supports lors d'une première restauration dans les années 1980, affaiblissement du bois par des insectes xylophages sur la partie basse, soulèvement de la couche picturale et de la dorure, encrassement par de la poussière et des fientes de volatiles.

Après un nettoyage et un décrassage, la statue a été curativement désinsectisée à l'aide d'un traitement par le froid ne contenant aucun produit chimique. Une autre désinsectisation a suivi de manière préventive à l'aide d'un insecticide liquide à base de perméthrine. Les lacunes picturales ont été rétablies à l'aide d'aquarelles et de pigments stables. Ensuite, une protection de surface à base de cire microcristalline a été appliquée sur toute la surface. Enfin, avant d'être remise sur son socle de pierre, une isolation sous forme d'une feuille de plomb d’un millimètre a été posée.

Trop fragile pour être déposé, le calvaire est restauré sur place. Il comprend trois éléments en bois du XVe siècle. Ils sont attribués à Claus De Werve (1380-1439), au même titre que les statues situées sur la Poutre de Gloire à la Collégiale Saint-Hippolyte. Les trois éléments sont : Saint-Jean, Marie et le Christ. L'ensemble de ces restaurations représente un coût de 7 600 € HT, financé à hauteur de 3 800 € par la Direction Régionale des Affaires Culturelles et 1 500 € par le Conseil Départemental, le reste étant à la charge de commune.